Favoriser l'organisation économique

Mise en place d’un observatoire technico-économique (OTE)


En 2006 et 2007, le CNDA[1] et l’ACTA ont, dans le cadre du projet CASDAR "Apiculture professionnelle: un observatoire technico-économique des exploitations pour comprendre, piloter et assurer l’avenir de la filière", réalisé une étude de faisabilité d’un observatoire technico-économique des exploitations apicoles. Le travail réalisé dans le cadre de ce projet a permis de montrer que l’apiculture peut bénéficier d’un dispositif structuré et dynamique d’acquisition de références techniques et économiques.


Un tel outil, reposant sur la construction d’une typologie des exploitations et sur le suivi d’un échantillon d’exploitations de référence, doit permettre d’avoir une vision de l’apiculture professionnelle française dans sa diversité, de fournir des éléments d’aide à la décision aux responsables régionaux et nationaux et aux chefs d’exploitation et d’adapter les conseils de conduite des exploitations (installation, réorientation…). 


Une méthodologie, permettant de caractériser au moyen d’enquêtes les exploitations, a été élaborée et mise en œuvre. Une proposition de mise en place d'un Comité opérationnel national de l'OTE a été faite afin d’assurer un suivi du dispositif, selon les orientations définies par la Comité apicole et FranceAgriMer.


L’Institut bénéficie du soutien méthodologique de l’Institut de l’élevage du fait de leur expérience sur la mise en place de réseaux de fermes de référence.


Animation du réseau des ADA participant à l’observatoire 


L’ITSAP-Institut de l’abeille anime et coordonne les ADA pour la mise en place de l’observatoire technico-économique des exploitations apicoles au niveau national. Actuellement, neuf régions participent à l’OTE : Provence–Alpes–Côte-d’Azur (ADAPI), Languedoc-Roussillon (ADAPRO LR), Midi-Pyrénées (ADAM), Aquitaine (ADAAQ), Rhône-Alpes (ADARA), Bourgogne (ADAB), Franche-Comté (ADA FC), Alsace (CETA Alsace) et Centre (ADAPIC).


En fonction du temps attribué à cette action dans chaque région, le nombre d’exploitations apicoles suivies varie. Aussi, les ADA participant au suivi technico-économique sont en mesure de suivre entre 5 et 12 exploitations chacune. Les ingénieurs et techniciens des ADA ont été formés individuellement à la méthodologie de suivi technico-économique, ainsi 

qu’à la comptabilité et à l’utilisation du logiciel Diapason.


L’ITSAP-Institut de l’abeille poursuit son travail d’animation du réseau des ADA concernant la mise en place de l’OTE. Son objectif est de suivre un panel de 50 exploitations apicoles au minimum, de la cadre de l’OTE au niveau national.



Adaptation du logiciel Diapason de l’Institut de l’élevage

Diapason est un logiciel de saisies initialement créé pour le suivi technico-économique des exploitations bovines, ovines et caprines. Il permet de stocker les données collectées et de les extraire en vue de leur analyse et a été récemment adapté aux exploitations avicoles, équines et apicoles. Afin de saisir les données apicoles, des modules de saisie spécifiques à l’apiculture ont donc dû être développés, notamment pour le le suivi des colonies et le suivi sanitaire



Contact: Cécile FERRUS, cecile.ferrus(at)itsap.asso.fr



[1] Centre national du développement apicole, devenu aujourd'hui ITSAP-Institut de l'abeille