Petit coléoptère de la ruche


Quels sont les moyens mis en œuvre dans les exploitations américaines pour faire face au petit coléoptère des ruches Aethina tumida ?



Depuis la détection en septembre 2014 d’Aethina tumida (Murray) dans des colonies d’abeilles mellifères en Italie, il est légitime de s’interroger quant à l’impact de ce parasite sur le cheptel, la production apicole et sur les modifications des pratiques qui en découleront (lutte, prophylaxie). 


De nombreuses publications font état de la biologie du petit coléoptère et de son impact sur les colonies, peu d’articles relatent les moyens de lutte employés dans les pays où il s’est disséminé. Les solutions présentées ici proviennent essentiellement des États-Unis mais aussi d’Australie où le petit coléoptère est localisé dans certaines régions. Les informations diffusées dans cet article ne constituent pas une préconisation d’emploi de produits chimiques qui à ce jour ne possèdent pas d’autorisation de mise sur le marché en France.


Le contrôle de l’infestation par Aethina tumida consiste à combiner plusieurs actions visant à perturber ou à détruire le coléoptère à différentes phases de son cycle de vie. La plupart de ces actions sont de l’ordre de la prophylaxie, visant à i) réduire la colonisation des ruches par les coléoptères, ii) perturber l’accomplissement de leur cycle de vie à tous les stades et iii) favoriser les comportements naturels de défense des colonies. Le piégeage ou les traitements permettent de réduire le niveau d’infestation des colonies sans parvenir à l’éradiquer. Enfin, les mesures d’hygiène soustraient le miel et les cadres stockés à la menace des larves. 



Les conséquences sanitaires et économiques peuvent se révéler importantes en cas d’introduction en France du petit coléoptère des ruches qui est un Danger Sanitaire de 1ère catégorie.



Actualités


Avril 2015

Alerte: introduction du petit coléoptère de la ruche Aethina tumida dans le sud de l'Italie


Nous avons appris la présence avérée du petit coléoptère des ruches Aethina tumida en Italie. Le dernier bilan officiel du 16 mars 2015 fait état de 61 foyers identifiés (dont un en Sicile qui correspond à un apiculteur ayant ramené des colonies de Calabre).


Les conséquences sanitaires et économiques peuvent se révéler importantes en cas d’introduction en France du petit coléoptère des ruches qui est un Danger Sanitaire de 1ère catégorie.



Mars 2015

Menace d’introduction du petit coléoptère des ruches, Aethina tumida, en France: appel à la responsabilité de chaque apiculteur



GDS France, ADA France et la FNOSAD ont rédigé un courrier aux apiculteurs, les invitant à informer leur DD(CS)PP locale de tout risque d'infestation possible.


Etant donné l’importance des mouvements et des échanges apicoles entre l’Italie et les autres pays européens, dont la France, et l’impossibilité de connaître la date d’arrivée du petit coléoptère sur le sol italien, il est à craindre que des apiculteurs aient pu, sans le savoir, l’introduire sur notre territoire :

  • à la suite de transhumance dans le Sud de l’Italie ;
  • à l’occasion d’importation d’abeilles (reines, essaims, paquets d’abeilles) ;
  • à l’occasion d’achat de matériel apicole en provenance directe ou indirecte du Sud de l’Italie.

 

Il est donc rappelé à tous les apiculteurs qui se sont trouvés dans une des situations citées plus haut, entre mars et décembre 2014, et qui, pour diverses raisons, n’ont pas suivi les obligations réglementaires de déclaration de transhumance ou d’importation, de se signaler auprès de leur DD(CS)PP afin que le risque puisse être évalué et que la visite éventuelle de leur rucher puisse être organisée. Masquer la situation expose à des risques de poursuites pénales.


Il est primordial de faire preuve de responsabilité et de sens civique, pour ne pas mettre en danger, plus qu’elle ne l’est déjà, la santé des abeilles, en facilitant l’installation irréversible d’Aethina tumida sur notre territoire, actuellement indemne.


 


L’enquête épidémiologique est en cours


Nous sommes en lien étroit avec l’ANSES, qui est mobilisée et vous tiendrons au courant de la situation.

Des investigations ont été menées dans les ruchers voisins du site et se sont révélées négatives.


Suite à l’alerte récente concernant la découverte du petit coléoptère de la ruche dans le sud de l’Italie, vous trouverez les informations relatives à cet événement sur le site de la plateforme épidémiologique santé animale :

 

Les informations consolidées que le LRUE santé de l’abeille reçoit du terrain seront centralisées sur ce site. Aussi  nous vous invitons à le consulter assez régulièrement, la situation épidémiologique étant susceptible d’évoluer en fonction des résultats des inspections effectuées par les autorités sanitaires italiennes.  


Il est important de relayer ces informations auprès des acteurs de la filière apicole, aussi veuillez ne pas hésiter à diffuser largement auprès de vos réseaux respectifs.



Fiche technique sur Aethina tumida produite par le LRUE pour la santé des abeilles


Le laboratoire national de référence (LNR) Maladies des abeilles de l'ANSES a réalisé début 2013 une plaquette d'information portant sur Aethina tumida.


Il est primordial d’assurer une bonne surveillance du territoire pour ce ravageur des colonies d’abeilles, afin de permettre de donner l’alerte au plus tôt en cas d’introduction. 


Ce document est à destination des apiculteurs et de toute personne concernée par l’apiculture. En effet, les apiculteurs sont les personnes qui surveillent le mieux et le plus souvent leurs colonies. Il est donc important qu’ils aient cette information à leur disposition.


Télécharger la fiche Aethina tumida