Projet de recherche InterAPI

 

InterAPI: Influence de CIM produisant du nectar et du pollen en zone de grandes cultures sur la dynamique de colonies d’abeilles mellifères hivernantes


 

L’ITSAP-Institut de l’abeille, son association de développement apicole en région Centre, l’ADAPIC et une quinzaine d’autres partenaires locaux et nationaux se sont associés pour étudier l’influence des cultures intermédiaires mellifères (CIM) produisant du nectar et du pollen sur la préparation des abeilles mellifères à l’hivernage et ainsi augmenter les chances de survie des colonies en environnement de grandes cultures.




Le projet Casdar InterAPI (2011-2014) a fait l'objet d'un colloque de restitution le 25 novembre 2014 au Lycée agricole de La Saussaye, organisé par l’ITSAP-Institut de l’abeille et ses partenaires, sur le thème :

 

Créer un territoire conciliant les besoins des abeilles mellifères

et les enjeux d’une agriculture durable





Nouvel outil: la base de données sur les couverts mellifères - InterAPI

Dans le cadre du projet InterAPI, l'institut a réalisé une base de données qui recense 38 espèces mellifères et 4 mélanges pour lesquels des informations agronomiques et apicoles sont connues et utilisables pour les implanter en interculture ou en jachère.
 


La préservation des insectes pollinisateurs en nombre suffisant, tout particulièrement de l’abeille mellifère, est de plus en plus délicate du fait, entre autre, de l’uniformisation des paysages et de l’absence de ressources alimentaires à certaines périodes, comme en fin de saison apicole. Pourtant l’abeille mellifère et le cortège de pollinisateurs sauvages jouent un rôle essentiel pour la qualité et les rendements des cultures entomophiles (colza, tournesol, semences porte-graine…). Cette difficulté de maintien de populations d’insectes est forte en zone de grandes cultures céréalières, comme en Beauce et en Champagne Berrichonne.


Le sujet traité dans InterAPI vise à préciser le rapport coûts/bénéfices des CIM chez l'abeille mellifère, pour mieux identifier et diffuser les solutions techniques liées à cette mesure (choix des couverts et des itinéraires techniques). Les impacts positifs attendus reposent sur la récolte d'une alimentation stratégique pour le développement des colonies lors de leur préparation à l'hiver. Les impacts négatifs possibles peuvent être liés aux mauvaises conditions météorologiques lors du butinage et à une présence de résidus d'insecticides issus des cultures précédentes. Plus globalement, le projet produira un outil d’aide à la gestion de la ressource mellifère et permettra une concertation entre acteurs apicoles et agricoles œuvrant sur un même territoire.


Cette étude est un projet pilote qui permettra à d’autres organisations agricoles et apicoles locales de prendre en compte les conclusions et d’adapter sur leur territoire des démarches similaires de concertation et d’accompagnement autour d’usages divergents (voire conflictuels) de ressources.


Le choix a été fait de concentrer les travaux dans une seule région afin de favoriser les échanges des acteurs locaux tout en leur proposant de participer à un travail national, novateur et pilote.

Trois départements de la région Centre ont été retenus : le Loiret, le Loir-et-Cher et l’Eure-et-Loir. Une part importante de leur surface agricole est emblavée en grandes cultures (céréales, oléagineux…) et soumise à la directive européenne du 12 décembre 1991 (dite Directive Nitrates) qui impose la lutte contre la pollution des eaux par les nitrates d’origine agricole par l’implantation de CIM.



Le protocole devra permettre de répondre aux enjeux agronomiques pour l’agriculteur (choix des couverts et des itinéraires techniques), réglementaires (piégeage des nitrates) et apicoles (ressources alimentaire):
  • InterAPI met en œuvre un grand dispositif expérimental, technique et scientifique à l’échelle du territoire de la Beauce en 2012 et 2013
  • 8 sites de 700 ha chacun vont être identifiés. Sur ces sites, la gestion et l’implantation des CIM, le suivi de 240 colonies d’abeilles mellifères seront encadrés par un protocole expérimental de plein champ
  • des essais spécifiques d’espèces végétales prometteuses pour les enjeux CIM et abeilles seront mis en œuvre sur la station expérimentale d’ARVALIS-Institut du végétal de Boigneville (91).

 

La problématique sociologique liée à la concertation des différents acteurs est un axe également fort et original de ce projet.


 

Partenaires techniques d’InterAPI:

ACTA, UR 406 INRA/UAPV Abeilles et environnement d’Avignon (partenaires impliqués dans l’UMT PrADE), INRA unité expérimentale d’entomologie Le Magneraud, ARVALIS-Institut du végétal, CETIOM, Chambre régionale d’agriculture du Centre, Chambre départementale d'agriculture d'Eure-et-Loir, Chambre départementale d'agriculture du Loiret, Chambre départementale d'agriculture du Loir-et-Cher, Coop de France-Centre (Fédération régionale des coopératives agricoles), Lycée agricole de La Saussaye (28), ADAPIC, ACTA Informatique, INRA Eco développement, Jouffray-Drillaud Semences.


Structures associées au comité de pilotage:

Réseau biodiversité pour les abeilles, association "Hommes et Territoires", ONCFS Centre-Réseau AgriFaune, Fédération des Chasseurs du Centre, Lycée agricole de Poisy (74).


Contact: Fabrice Allier, fabrice.allier(a)itsap.asso.fr