Optimiser la pollinisation et les ressources


Concevoir des systèmes optimisant les ressources propres de l'exploitation


Depuis plusieurs années, des données scientifiques sont publiées régulièrement sur le déclin des pollinisateurs. Ce déclin fait peser une menace sur le devenir de certaines productions végétales fortement liées à la pollinisation entomophile qui est en très grande partie assurée par les abeilles sauvages et domestiques.


Du fait de l’absence de structuration du secteur de la pollinisation, les filières végétales se tournent localement vers les structures techniques apicoles régionales afin d’exprimer leurs besoins et de mettre en place des expérimentations. Les réunions organisées dans le cadre de la Commission "Pollinisation et ressources" de l’ITSAP-Institut de l’abeille (commission plénière et groupes de travail), où sont présents les différents acteurs (ADA, CETIOM, ANAMSO, FNAMS, CTIFL, APCA, Coop de France, GNIS, UFS…), ont mis en lumière l’intérêt et la volonté de travailler ensemble sur ce thème afin de développer des projets de recherche.


Les actions développées par l'’ITSAP-Institut de l’abeille doivent répondre à court et moyen termes aux objectifs suivants:

  • valoriser les références acquises en termes d’offre en colonies d’abeilles domestiques et d’état de la demande relative aux surfaces de cultures entomophiles sur le territoire national ; ces données sont essentielles pour mieux comprendre les enjeux à relever au niveau de chaque région, chaque filière et adapter les réponses aux besoins agricoles ;
  • structurer et organiser les apiculteurs pollinisateurs et développer des partenariats avec des acteurs du monde végétal afin de les sensibiliser à l’importance de l’abeille ;
  • améliorer les connaissances sur les services rendus par les abeilles à l’agriculture et préciser les besoins des filières végétales ;
  • mieux caractériser les conduites de colonies en pollinisation par catégorie de cultures afin de rendre plus efficace le service de pollinisation ;
  • favoriser la prise en compte des abeilles dans les agro-systèmes en particulier par le renforcement de la ressource, la baisse des pressions xénobiotiques (traitements phytosanitaires) et la mise en œuvre de pratiques agricoles plus respectueuses des pollinisateurs ; 
  • renforcer l'animation des actions techniques de la filière apicole, notamment la coordination des travaux d’expérimentation menés dans les régions par les ADA.


Contact: Fabrice Allier, fabrice.allier(at)itsap.asso.fr


 

Travaux sur cette thématique