Suivi des colonies dans les agrosystèmes

 

Réduire l’impact des pesticides et des pratiques agricoles sur le cheptel


Le phénomène de déclin des populations d’insectes pollinisateurs, en particulier les abeilles sauvages et domestiques, est largement démontré au niveau mondial. Pour expliquer ce déclin, la communauté scientifique s’accorde à dire que la mortalité des abeilles trouve son origine dans la combinaison de plusieurs facteurs de pressions (bio-agresseurs, pesticides, facteurs environnementaux…), qui interviendraient seuls, en conjugaison ou en synergie.


Il est donc nécessaire d’améliorer à la fois l’évaluation de la toxicité intrinsèque des pesticides et la compréhension des situations d’exposition et des facteurs de pression croisés compte tenu de la diversité des agrosystèmes.


L’ITSAP-Institut de l’abeille pilote ou est impliqué dans plusieurs projets de recherche (RésAPI, InterAPI, POLINOV…) mettant en œuvre des suivis de colonies d’abeilles dans différents territoires (où sont appréhendées des covariables relatives aux agroécosystèmes) et pour lesquels, les données recueillies visent, à des degrés divers, à mettre en relation les expositions aux produits phytosanitaires des abeilles (analyses de résidus dans différentes matrices apicoles), les pratiques de protection des cultures mises en œuvre (enquête sur les pratiques) et l’état de santé du cheptel exposé.


Au-delà des résultats spécifiques à chacune de ces actions, l’ITSAP-Institut de l’abeille souhaite aller plus loin et évaluer l’impact des pressions phytosanitaires sur le développement et le maintien des colonies d’abeilles domestiques dans des territoires agricoles connus. À partir des données relatives aux territoires étudiés (co-variables), l’objectif est, à plus long terme, de bâtir une méthodologie de suivi une carte des zones de vulnérabilité pour le cheptel apicole en fonction des cultures implantées et des pratiques agricoles mises en œuvre et mieux comprendre l’origine des troubles actuels des abeilles. Cette réflexion est au cœur du programme de l’UMT PrADE.


Contact : cyril.vidau(a)itsap.asso.fr



Nouveautés

 

Les fiches techniques de prélèvement pour les analyses pathologiques et toxicologiques

 

La qualité d’un échantillon est fondamentale car elle conditionne à la fois la faisabilité d’une analyse, la validité du résultat et ainsi que la pertinence de son interprétation.


C’est pourquoi, après la mise en ligne de l’annuaire des laboratoires d’analyses sur le site de l’ITSAP-Institut de l’abeille, des fiches techniques détaillant les procédures de prélèvement d’échantillons ont été réalisées. Ces fiches sont destinées à fournir un support aux apiculteurs, techniciens et ingénieurs d’institut technique ou de recherche, agents des services vétérinaires ou des services de l’état qui souhaitent réaliser des prélèvements à des fins d’analyses toxicologiques ou pathologiques. Elles concernent les prélèvements de miel, de pollen, de pain d’abeille, de cire, d’abeilles et de couvain.

Plus concrètement, ces fiches conseillent les utilisateurs sur le matériel adapté au prélèvement de chacune de ces matrices et les orientent vers la procédure recommandée pour l’obtention d’échantillons de qualité. Des indications sur la quantité d’échantillon à prélever ainsi que sur les conditions de stockage et de transfert vers les laboratoires prestataires sont aussi présentées sur chacune des fiches techniques. Associé à la parution des fiches techniques, un modèle de fiche commémorative de prélèvement sera également proposé afin de faciliter la traçabilité des échantillons par les utilisateurs.

 


 

Travaux sur cette thématique